French (Fr)English (United Kingdom)
Bannière

Regards de coach

L'excellence en mouvement

Brexit, Trump et plus à venir…

Par Gilles SERPRY le
Gilles SERPRY
Gilles SERPRY n'a pas encore mis à jour sa biographie
Hors ligne
Déc 05 dans Developpement Personnel 0 commentaires

L'élection de Donald Trump aux USA a soulevé plein de commentaires qui me paraissent souvent loin de démontrer une pleine conscience de la réalité systémique dont elle est le symptôme.

Notre société humaine globale est un système mondial complexe. Ce système est en phase de transition car les solutions d'hier – les 19ème et 20ème siècle ne fonctionnent plus. Cela se manifeste par un certain nombre de domaines de rupture comme la rupture écologique, la rupture spirituelle, la rupture avec les élites, la rupture financière etc.

Ces ruptures multiples produisent des tensions de plus en plus extrêmes sur les hommes et les femmes dans le monde. Ils et elles se sentent le jouet d'un monde qui les chosifie, qui les entraîne dans un maelström dont ils ne voient plus le sens et qui les révolte. Cela les expose à du stress, de l'insécurité et des changements qui ne sont plus acceptables car ils n'ont pas de sens pour eux.

Face à cela, que leur offrent nos démocraties ? Quelles réponses concrètes reçoivent-ils ? Ces réponses sont-elles crédibles. Aujourd'hui, tout montre que ce n'est pas le cas. Les hommes et femmes politiques sont élus sur des programmes qu'ils et elles se montrent bien incapables de mettre en œuvre. Pourquoi ?

Il se trouve que nous sommes passés en 200 ans d'un monde certes déjà sophistiqué au début de la 1ère révolution industrielle, mais dont la transformation s'accélère de façon extraordinaire dans une explosion exponentielle. Il est passé à un niveau de complexité telle que cela rend impossibles les modes de pensée du 20ème siècle. Il n'est plus possible d'arriver avec une solution toute faite issues de l'expérience passée et de faire croire que cela va marcher. Cela ne marche plus. Un président, un ministre, un leader, ne peuvent plus décider, ils sont trop loin des réalités. Ils doivent apprendre à co-construire avec les personnes, les équipes, les communautés qui vivent les problèmes, les parties prenantes qui sont dans le réel, en contact direct avec les problèmes à résoudre.

Ce que nous voyons aujourd'hui est un monde politique qui n'a pas encore pris la pleine mesure de ce changement de paradigme, ou qui, s'il l'a fait, défend comme il peut les positions acquise d'un pouvoir dont ils sentent bien qu'il est en train de leur échapper. De ce fait, chaque élection crée un peu plus de désillusion et de tension. Face à une offre de solutions qui ont toutes échoué, les votants se réfugient vers des propositions qui leur donnent l'impression d'être en rupture, ce qui est parfaitement légitime.

En fait la majorité des gens ne se reconnaissent pas dans ce qui leur est offert par le monde politique et ses solutions toutes faites venues de théories déconnectées du réel, mais ils ne savent pas non plus où est la solution et ils sont éventuellement la proie de vendeurs de promesses de ruptures. Mais ces bons vendeurs, au fond, eux non plus, si tant est qu'ils croient eux-mêmes en leurs promesses, n'ont pas compris que les solutions ne peuvent pas venir d'eux. Ils échoueront aussi.

Aujourd'hui aucune de ces propositions politiques, que ce soit le Brexit, Trump, ou autres ne proposent une vraie rupture.  Elles rompent avec les idées dominantes mais sont construites sur le même modèle et échoueront de la même façon à produire des résultats, augmentant les dégâts déjà causés par un monde politique qui ne se réforme pas.

Face à la complexité et au rythme de changement de nos sociétés, toutes les études et expériences montrent que nous devons changer notre façon de penser et inscrire comme une compétence centrale la capacité de nous inscrire en tant qu'individus, organisations ou socialement dans une transformation permanente branchée sur le réel. Cela nécessite de développer de nouvelles façons d'analyser le réel, de travailler ensemble et de décider.

Nos politiciens peuvent adopter deux attitudes face :

-          La première est porteuse de ruptures, de conflits et de reculs. Elle se focalise sur les peurs, veut imposer les solutions toutes faites de maîtres à penser qui les utilisent pour prendre le pouvoir en divisant la société et sans réel souci de la casse sociale potentielle. C'est la méthode typique utilisé pour arriver au Brexit, l'élection de Trump et dans la future présidentielle française par la droite, la gauche et leurs extrêmes. C'est aussi le fonds de commerce des médias qui sont de ce fait en connivence tacite avec le monde politique.

-          La deuxième, qui nécessite une révolution politique, est porteuse d'ouverture, d'expérimentations et de progrès réels dans notre société. Elle s'attache à développer une vraie présence au réel, à co-construire avec les personnes qui sont au contact des réalités et expérimenter pour apprendre en mode agile, pour déployer des solutions les plus locales possibles, pragmatiques et évolutives. Cette approche permet de coller aux évolutions du monde par une totale proximité au réel.

La première ne peut pas être viable à long terme et ne peut être qu'un repli d'arrière-garde pour des politiciens peu ancien modèle. La seconde se mettra inéluctablement en place pour faire face aux enjeux du monde futur. Cela veut dire que nous devons transformer en profondeur le monde politique et passer de dirigeant qui savent pour le peuple – mais qui sont devenus impuissants à remplir leurs promesses – à des dirigeants qui sont porteurs d'une vraie approche nouvelle de la démocratie, animant des processus qui permettent de faire émerger les solutions de la réalité. Pas de dogmes, pas d'idées toutes faites. Des expériences, de l'apprentissage sociétal. Une gouvernance simple et adaptable pour faire évoluer règlements, lois et constitution.

Le courage politique nécessaire pour réaliser cette transformation est fantastique et les résistances à ce changement qui va bouleverser des positions de pouvoir très puissantes, seront phénoménales. Ceci va se produire inéluctablement dans le monde politique que ce soit en douceur ou forcé par les événements. Ce changement a son corollaire dans l'entreprise où les modèles de management doivent évoluer pour faire face à la complexité et redonner aux personnes l'envie, le plaisir et la motivation à travailler.

 

Mots clés : solutions politiques, brexit, défis, monde nouveau, élection, trump

A propos de l'auteur

Trackbacks

URL de Trackback pour cette entrée
Les commentaires sont désactivés par l'auteur.