Depuis notre naissance, et probablement avant, nos 5 sens nous permettent de nous relier au monde extérieur et de nous en faire une carte mentale. Cette carte est faite de modèles mentaux constitués d’ensembles de croyances sur le monde qui nous environne sous la forme “si …. alors …”. Ces modèles mentaux forment des filtres qui permettent à notre cerveau de simplifier notre accès à la réalité extérieure en nous montrant seulement ce qui est utile. C’est ce que certains appellent nos paradigmes mentaux. De ce fait nous ne voyons pas la réalité mais l’interprétation qu’en fait notre cerveau pour nous la rendre accessible. C’est ce qui fait que nous ne voyons que ce en quoi nous croyons.
Il y a de nombreux exemples de cela dans la vie de tous les jours. Par exemple lorsque nous cherchons dans le réfrigérateur un pot de sauce qui est devant nos yeux mais que nous ne voyons pas parce que nous croyons qu’il est normalement à une certaine place, ou parce que nous croyons que c’est un pot rouge alors qu’il est vert. Un autre exemple, la divergence des témoignages face à une même réalité. On peut aussi citer les fraudes scientifiques dans lesquelles les chercheurs trient les données pour les faire correspondre à ce qu’ils croient correct (Il est prouvé que cela arrive souvent de bonne foi). Etc, la liste des exemples est infinie.
A partir de ce que nous voyons, nous agissons. Et nos actions sont donc orientées par nos croyances à propos du monde qui nous entoure, consciemment et inconsciemment. Et en majeure partie, cela se fait inconsciemment

Share This