Lorsque l’on lit « the machine that changed the world »* qui raconte le récit de l’enquête menée sur le système de production de Toyota, le livre nous montre comment les constructeurs automobiles occidentaux sont passés du déni, à l’accusation de tricherie, puis à l’admission que Toyota faisait quelque chose d’innovant qu’ils devaient découvrir et enfin à la décision d’aller étudier ce qu’ils faisaient pour apprendre. Mais de cette étude, et de la compréhension du système de Production de Toyota, les constructeurs occidentaux ont retenu les outils, pas la philosophie. Cela ne leur a jamais permis d’égaler Toyota. Derrière le système Toyota il y a une philosophie de l’humain et de l’excellence qui donnent tout leur sens aux outils. Cette philosophie est bâtie sur un ensemble de croyances qui orientent tout ce qui se fait. Ces croyance font partie de la culture des personnels de Toyota. Leur modèle du monde leur a permis de créer des outils qui servent la réalisation de leurs objectifs. Sortis de leur contexte, les outils ne produisent pas les résultats attendus. La culture de Toyota repose sur l’idée simple que les personnes sont intelligences, responsables et capables de résoudre les problèmes, mais surtout que le savoir est chez les personnes qui sont au contact du réel. Tout changement de paradigme repose sur un changement de système de croyances. La complexité, la rapidité, la connectivité de notre monde requiert aujourd’hui un changement de paradigme. Le nouveau paradigme ne peut que remettre l’humain au centre de l’entreprise avec une philosophie de l’humain reposant sur l’autonomie, la confiance, l’interconnexion. ### * The Machine That Changed the World: The Story of Lean Production– Toyota’s Secret Weapon in the Global Car Wars That Is Now Revolutionizing World Industry de James P. Womack , Daniel T. Jones, Daniel Roos 

Share This