L’homme se pense en dehors de la nature et avec la pensée cartésienne, il a développé une vision mécaniste et linéaire du monde. Cela lui a permis de grandes avancées dans les domaines scientifiques, économiques et politiques mais c’est aujourd’hui sa limitation. Le monde est complexe et les interactions y sont récursives. Il est donc peu prédictible. Ce n’est pas nouveau. Le vivant est complexe. La naissance et l’évolution des écosystèmes de notre planète s’est faite par une adaptation constante de ses constituants aux conditions extérieurs et à leur environnement immédiat. Il n’y a pas de plan et certaines évolutions constituent des surprises qui occasionnent des ruptures. Notre pensée cartésienne nous coupe d’une vision holistique et d’une compréhension de la complexité qui nous entoure dans toutes ses conséquences. Dans le monde de l’entreprise, cela a conduit à des modèles de management dits scientifiques, qui portent une vision mécaniste de l’entreprise. or la complexité croissante du monde de l’entreprise rend les solutions du 20ème siècle totalement obsolètes. La nature nous montre des solutions pour évoluer dans des environnement complexes, mais pour beaucoup nous les ignorons au risque de saccager notre écosystème et d’en mourir. Pour sortir des crises de l’humanité, nous devons changer notre modèle de pensée, notre logiciel de base.

Share This